La Lune et le Roi-Soleil – Vonda N. McIntyre

Bonjour à tous !

Il y a quelques jours j’ai terminé la lecture d’un roman dont le résumé m’avait dans un premier temps laissé perplexe. Je vous en parle sans plus attendre, il s’agit de La Lune et le Roi-Soleil de Vonda N. McIntyre.

9782253183815-001-t
Coup de cœur pour la couverture !

 

Résumé

En 1693, le père jésuite Yves de La Croix, explorateur au service du roi Louis XIV, ramène à Versailles un couple de mammifères marins capturés dans les mers du Nouveau Monde. L’un d’eux succombe, tandis que l’autre, la femelle, survit et provoque l’ébahissement général. Marie-Josèphe, la jeune sœur du religieux, qui se voue à l’étude des sciences naturelles loin des intrigues de la cour, devient l’intermédiaire entre les humains et la créature aussi laide que son chant est beau. Protégé par le roi vieillissant qui espère découvrir le secret de l’immortalité, Yves cherche à percer les mystères de la voix divine de l’étrange sirène. Mais revendiquer l’intelligence de cette créature est un grave défi aux conventions aristocratiques et à l’obscurantisme chrétien. Conte tragique où vérité historique et imaginaire se mêlent et se côtoient, La Lune et le Roi-Soleil est aussi un plaidoyer pour la tolérance et la liberté.

Ce que j’en ai pensé

Faisant partie de ces gens qui adorent l’Histoire et grincent parfois des dents quand elle est modifiée, retournée et déformée pour rentrer dans le cadre d’une fiction, j’avais dès le début une forte appréhension pour ce roman qui mélange l’historique avec le fantastique. Imaginer la Cour de Louis XIV fascinée par un monstre marin qui chante, parle mais n’existe absolument pas me semblait voué à l’échec total. D’autant plus que le cinéma américain ayant peu de scrupules à réécrire l’Histoire pour en faire des blockbusters, il n’y avait pas de raison que sa littérature en fasse autrement. Et pourtant le mélange de ces deux genres qui sont pourtant opposés par nature puisque l’historique s’appuie sur des faits réels et le fantastique sur l’imaginaire, est ici plutôt crédible.

La variété des profils de personnages est également un bon point. Il n’y a en effet pas deux personnages qui se ressemblent dans cette fiction. Ainsi, nous rencontrons Yves de La Croix, père jésuite menant des recherches scientifiques pour le roi, sa sœur, Marie-Josèphe, cultivée et talentueuse  au service de la Princesse Palatine ou encore Lucien de Chrétien, chevalier et ami de Louis XIV, atteint de nanisme et dont la bravoure n’est plus à prouver à la Cour.

Le seul véritable reproche que l’on peut faire à ce roman c’est la lenteur de sa première partie où l’intrigue peine à décoller pour laisser le temps au décor de se mettre en place. Cependant, au fur et à mesure que l’histoire évolue, l’action devient plus intéressante et plus rythmée.

Autour du livre

  • Une adaptation cinématographique est prévue avec Pierce Brosnan dans le rôle de Louis XIV.

the2bking2527s2bdaugher2bbrosnan2betc